Commémoration de la Journée Internationale de la Prévention des Catastrophes,(JIPC) à Kaya, le vendredi 04 Décembre 2015 . Thème :« La connaissance sauve des vies ».

lundi
5 décembre 2011
 


Newsletter


02 BP 5657 Ouagadougou 02
Burkina faso

Tél: +226 25 36 54 41
Mail: contact@reseaumarpbf.org

Heures d’ouverture

8h - 17h

Nos vidéos

Double-cliquez pour afficher la vidéo

Nos liens

| ACCUEIL | | Champ d’action | | Evénéments | | Médiathèque | | Nos partenaires | | Nos rapports | | Nos réalisations |

ATELIER D’INTERMEDIATION FINANCIERE : Le Réseau/MARP-Burkina à la recherche d’un partenariat avec les institutions de micro-finances (IMF)


Le Réseau/MARP-Burkina a tenu un atelier d’intermédiation financière avec les IMF et les responsables des comités de warrantage. C’était ce mardi 22 novembre 2011 dans la salle de conférence de l’Office de Développement des Eglises (ODE). Au terme des 4h55mns d’échanges, le tripartite a muri des réflexions sur les conditions et les modalités de signature d’un protocole de partenariat gagnant-gagnant entre les IMF et les producteurs, afin de faciliter à ces derniers l’accès aux crédits pour le warrantage.

Comment accompagner les comités de warrantage à avoir accès à des crédits supplémentaires, dans le cadre des activités du warrantage ? C’est autour de cette question que les trois acteurs, ONG, IMF, et producteurs ont échangé afin de trouver un accord.
D’entré de jeux les participants ont eu droit à un bilan du warrantage de la campagne passée. Un bilan jugé satisfaisant. En effet, pour la campagne 2010-2011 le Réseau MARP a mis à la disposition des producteurs la somme de 30. 900.000 franc CFA, pour le warrantage. Cela a permis de faire bénéficier 1049 producteurs dont 394 femmes. Selon le témoignage des responsables des comités de warrantage, ils ont fait un taux de recouvrement de 100% des crédits en fin de campagne.
Cette année la demande est assez forte au regard des fonds disponibles ; et les comités de warrantage sembles débordés. Cet engouement est dû selon les responsables des banques de céréales au succès réalisé au cours de la campagne écoulée. Et pour donner satisfaction à toutes ces demandes, un appui des IMF s’avère indispensable.

Un terrain d’entente trouvé

A l’issue d’une journée d’échange les parties sont parvenues à un accord. Les institutions de micro finance s’engagent à accompagner les producteurs dans les activités de warrantage.

Les échanges ont abouti à une volonté manifeste des représentants des IMF d’accompagner les producteurs dans le warrantage. Mais « cette volonté doit être suivie d’un accord de partenariat à travers un protocole de collaboration tripartite IMF-ONG-Producteurs pour une concrétisation des activités du warrantage » : ont –il indiqué. Pour d’avantage rassurer les IMF sur une de leurs inquiétudes, au sujet de l’appui technique, le Réseau MARP-Burkina s’est engagé à accompagner les producteurs dans l’appui technique par des formations sur la gestion des banques de céréales, ainsi que sur le warrantage d’une manière générale. Des questions s’en sont suivies de la part de l’assistance et visiblement les réponses apportées ont été satisfaisantes.
Dans son mot de clôture, le Président du Réseau/MARP qui vivement satisfait des accords auxquels ils sont parvenus, a invité les IMF à s’engager derrière les producteurs pour un partenariat gagnant-gagnant. Aux producteurs, il les a rassuré que les ONG feront de leur mieux pour aboutir à un bon protocole de partenariat. Tout est bien qui fini bien !

Adama Gnanou