vendredi
1er juin 2018
 


Newsletter


02 BP 5657 Ouagadougou 02
Burkina faso

Tél: +226 25 36 54 41
Mail: contact@reseaumarpbf.org

Heures d’ouverture

8h - 17h

Nos vidéos



Double-cliquez pour afficher la vidéo

Nos liens

| ACCUEIL | | Qui sommes-nous ? | | Nos réalisations | | Zones d’intervention | | Nos rapports | | Nos partenaires | | Notre équipe |

Atelier de socialisation du projet « femmes et énergies durables » à Djibo les partenaires et les bénéficiaires du Soum ont pris connaissance du projet

Les acteurs de mise en œuvre du projet femmes et énergies durables, ont organisé un atelier de socialisation au profit des acteurs et bénéficiaires du projet dans la province du Soum, région du Sahel. C’était le jeudi 24 mai 2018 dans la salle de réunion de la mairie de Djibo. Un atelier visant à mettre au même niveau de compréhension les différentes parties prenantes du projet avant le démarrage des activités. Cet atelier a été présidé par monsieur le haut-commissaire de la province du Soum en présence des représentants des autorités communales, des directions techniques, des chefs coutumiers, des organisations humanitaires et des bénéficiaires.

« Briser les barrières : Promouvoir l’entreprenariat féminin par le biais d’approches innovantes pour impliquer les femmes dans les chaines de valeurs relatives à l’énergie durable » tel est le titre de l’action qui sera mis en œuvre par le Réseau pour la promotion des Méthodes Actives de Recherche et de la planification Participative du Burkina (Réseau MARP-Burkina) et le Centre Écologique Albert Schweitzer (CEAS). Pour la représentante de Christian - Aid ONG britannique et coordinatrice dudit projet, « les femmes et les filles représentent un fort potentiel pour le développement économique pour notre pays ; elles forment plus de 50% de la population et constituent une main d’œuvre très active dans le milieu urbain que rural ». La faible reconnaissance des capacités de la femme avec sa faible participation à la vie aussi bien économique que politique constituent un obstacle au développement économique du Burkina Faso. C’est fort de ce constat que Christian - Aid et ses ONG partenaires de mise en œuvre dont le Réseau MARP-Burkina et le CEAS Burkina mettent les femmes au centre de leurs actions dans leurs différentes interventions.

A travers ce projet, le consortium vise à valoriser le talent des femmes afin de favoriser leur participation au processus du développement économique du Burkina et de réduire l’inégalité entre les sexes en vue d’un développement humain équitable et durable. En effet, « femmes et énergies durables » s’inscrit dans le plan de développement du Burkina et le haut-commissaire n’a pas manqué à le souligner dans son allocution. Pour lui, il est évident que le faible développement du service énergétique constitue un des facteurs de la pauvreté dans le monde et aussi au Burkina. De ce fait, le gouvernement du Burkina Faso développe des réflexions sur la fracture énergétiques pour permettre un développement économique dans le pays et surtout en milieu rural.

Ce projet a pour objectif d’augmenter les emplois et revenus pour les femmes dans le secteur de l’énergie durable et promouvoir ainsi l’égalité liée au genre, en améliorant les conditions de travail et de vie de ces dernières. A termes, il contribuera à mettre en place 16 groupements dont 05 dans le domaine de la production maraîchère, 08 dans la production du riz et 03 groupements dans la production du lait. Il ambitionne aussi créer 7 micros entreprises dont 6 dans la transformation des légumes (2) ; du riz(2) et du lait (2) et 01 magasin de petits équipements et pièces de recharge liés à l’énergie solaire
Le paquet d’activité entrant dans le cadre de la mise en œuvre du projet concerne essentiellement la mobilisation et la sensibilisation des groupements de femmes ; leur structuration en entreprise de promotion d’énergies durables ; l’appui financier et l’appui conseil de ces groupements de femmes et l’appui plaidoyer et de promotions de ces micro entreprises.
En rappel, le projet est financé par l’Union Européenne et Christian - Aid à plus de quatre milliards de franc CFA. C’est un projet multi pays qui intervient en Éthiopie au Malawi au Honduras et au Burkina Faso. Pour le cas du Burkina, il sera mis en œuvre dans la province du Soum dans trois communes à savoir Arbinda, Baraboulé et Djibo. Ce projet de 42 mois à son terme touche 1230 femmes organisées.

Service communication Réseau MARP-Burkina