mardi
6 mars 2018
 


Newsletter


02 BP 5657 Ouagadougou 02
Burkina faso

Tél: +226 25 36 54 41
Mail: contact@reseaumarpbf.org

Heures d’ouverture

8h - 17h

Nos vidéos



Double-cliquez pour afficher la vidéo

Nos liens

| ACCUEIL | | Qui sommes-nous ? | | Nos réalisations | | Zones d’intervention | | Nos rapports | | Nos partenaires | | Notre équipe |

Projet de Prévention, Préparation et Réponse aux Catastrophes naturelles dans le Soum et la Tapoa (PPRC-ST)

Contexte
Le Burkina Faso est un pays très vulnérable aux risques de catastrophes naturelles, surtout aux changements climatiques. Les régions du Sahel et de l’Est sont parmi les plus exposées et vulnérables du pays. Les aléas les plus récurrents et dont l’impact est le plus significatif sont les inondations, les sécheresses, les invasions acridiennes et les oiseaux granivores. Les trois provinces les plus exposées aux chocs et stress sont le Séno, le Soum, et l’Oudalan (cartes d’analyse de la vulnérabilité structurelle USAID. Février 2015). La région de l’Est est elle aussi particulièrement affectée par des sécheresses prolongées et inondations de plus en plus désastreuses.
Christian Aid (CA) et Action Contre la Faim interviennent dans les régions du Sahel et de l’Est, gravement touchées par ces phénomènes, qui ont en 2015 et 2016, affecté les populations d’au moins 34 villages répartis dans 3 communes de la province du Soum, et les populations de 50 villages répartis dans 5 communes de la province de la Tapoa. Dans les 2 provinces, l’agriculture et l’élevage étant les principales sources d’alimentation et de revenus des ménages, les conséquences socio-économiques des aléas sont donc énormes, et sont sources de crises humanitaires graves anéantissant les efforts de développement : érosion et perte de fertilité des sols, baisse des rendements, pertes de productions agro-sylvo-pastorales et de réserves alimentaires.
Pour juguler ces aléas, le consortium CA- Action Contre la Faim et ses partenaires que sont la Croix Rouge Burkinabè et le Réseau MARP-Burkina, veulent intervenir pendant deux ans (Février 2017 à Janvier 2019) dans les deux provinces du Soum et de la Tapoa, et particulièrement dans les communes exposées aux risques d’insécurité alimentaire en 2017 mais aussi les plus exposées aux catastrophes les plus fréquentes.
En effet, l’objectif principal poursuivi par le Consortium Christian Aid (CA)- Action Contre la Faim (et leurs partenaires) dans le cadre de cette intervention est de contribuer à (1) l’intégration des bulletins du Système d’Alerte Précoce (SAP) régional aux données des systèmes de surveillance locaux, (2) améliorer les informations et connaissances des populations ciblées, relatives à la RRC en faisant accéder aux communautés ciblées les données agro-météorologiques de la Direction Générale de la Météorologie (DGM), et (3) réaliser des actions de prévention et préparation aux risques de catastrophes adaptées.
Les principaux bénéficiaires des actions sont estimés à environ 211 245 personnes des 34 villages couverts par CA dans les 3 communes du Soum et des 50 villages couverts par Action Contre la Faim dans les 5 communes de la Tapoa (Diapaga, Partiaga, Namounou, Tambaga, Tansarga).
Pour plus d’information veuillez consulter les documents ci-joints.
Carte de la zone d’intervention du projet


PDF - 515.8 ko

 : Document final du projet


Excel - 15.2 ko

 : Populations des villages concernés


Excel - 17 ko

 : populations des 3 communes concernées


Word - 3.4 Mo

Rapport mission atelier de socialisation du projet


Word - 3 Mo

:Rapport voyage d’échange des femmes leaders du Soum à Gorom-gorom


PDF - 1.2 Mo

Compte rendu du monitoring ECHO d’octobre 2017


PDF - 979.7 ko

Rapport de formation des CSARC sur la RRC et le plaidoyer


PDF - 1014.8 ko

Rapport atelier de planification participative avec les communautés


PDF - 1.1 Mo

Rapport de formation des conseillers municipaux sur la RRC et le plaidoyer


PDF - 2.1 Mo

Rapport mission visite conjointe des partenaires de mise en oeuvre du projet.


PDF - 690.9 ko

Document de base du projet


PDF - 1.3 Mo

Rapport intermédiaire AN1 du projet